BOB est favori pour 7 belges sur 10 pour rentrer à la maison en sécurité

Pour trois quarts des Belges sortant le soir et consommant des boissons alcoolisées, le retour au bercail est déjà organisé à l’avance. La solution la plus fréquente consiste à désigner un BOB (70%), et dans une moindre mesure, de rentrer en taxi, à pied ou en transports publics. Planifier au préalable son mode de retour sûr au bercail est la meilleure garantie pour une soirée réussie et responsable, car on le sait : entre boire et conduire, il faut choisir.

 

Une majorité de consommateurs a déjà programmé son retour à la maison

Près de 3 répondants sur 4 (73 %) – mais surtout des femmes – ont déjà prévu la façon de rejoindre leur domicile en cas de soirée passée à l’extérieur incluant la consommation d’alcool. C’est déjà nettement moins le cas lors d’un lunch d’affaires, un drink entre collègues ou une réception (33 %), contrairement à un repas entre amis ou au restaurant, où 4 personnes sur 5 ont déjà fixé leur moyen de retour sécurisé au bercail.

La méthode la plus fréquente consiste à désigner un BOB ou lui confier les clés de sa voiture (70 %), rentrer à pied (46 %) ou en taxi (41 %). Un tiers des répondants considère le transport public comme l’alternative la moins attrayante à la voiture en cas de sortie pour aller prendre un verre.

La quasi-totalité des personnes interrogées (94 %) se déclare en faveur d’actions de sensibilisation du genre “Don’t Drink & Drive” et plus de 50 % pensent qu’elles peuvent responsabiliser davantage les consommateurs d’alcool lorsqu’ils sont également automobilistes. 85 % des répondants affirment que les producteurs de boissons alcoolisées doivent également contribuer à cette sensibilisation globale.

En cas de défaillance du BOB…

Malgré le succès que connaissent les BOB, il leur arrive d’être pris en défaut. Dans près d’un cas sur trois, le Bob qui raccompagne les convives en sécurité chez eux n’est pas le même que celui qui avait été désigné pour jouer ce rôle en début de soirée.

Selon l’étude menée pour le compte d’AB InBev, une sortie en groupe donne souvent une fausse sensation de sécurité. 1 sur 3 des répondants confrontés à cette situation se préoccupent moins de la façon de rejoindre leur domicile en sécurité, estimant que dans le groupe se trouvera de toute façon l’une ou l’autre personne qui n’aura pas bu et pourra prendre le volant.

Quand le BOB n’a pu s’empêcher de boire, une personne interrogée sur deux part en quête d’un nouveau BOB, une sur trois appelle un taxi et une sur cinq préfère chercher à loger  ailleurs. Mais malgré un taux d’alcool élevé impliquant des risques d’accidents de la circulation, près de 10 % des répondants décident de conduire eux-mêmes, surtout les hommes.

L’étude “Don’t Drink & Drive” a été exécutée ce mois-ci pour le compte d’AB InBev par le bureau d’études indépendant IPSOS auprès d’un échantillon représentatif de 1024 Belges de plus de 18 ans.

Quatre astuces pour rentrer au bercail sain et sauf :

  1. Pour éviter les ennuis ou les risques à l’issue de la soirée, préparez toujours votre voyage de retour. Convenez d’un tour de rôle pour désigner un BOB ;
  2. Vérifiez à l’avance les horaires des transports publics à proximité du lieu de sortie et activez l’alarme du téléphone mobile pour ne pas rater le dernier départ ;
  3. Enregistrez le numéro de téléphone de la société de taxi dans votre téléphone mobile ou réservez déjà une course ;
  4. Informez-vous de l’existence de bus de nuit, navettes organisées, services de Responsible Young Drivers pour en faire bon usage.